Les restaurateurs lillois appréhendent la réouverture du 19 mai

Entre l’envie et le doute, les restaurateurs peinent à s’organiser

Terrasse Grand place à Lille
14 mai 2021
Logo de J'achète à Lille

Dès le mercredi 19 mai, les bars et restaurants pourront rouvrir leurs terrasses. La ville de Lille a mis en place un dispositif afin de les accompagner dans cette réouverture. Mais pour les restaurateurs, c’est un mélange d’émotions. Envies, craintes, hésitations… Certains songent même à ne pas rouvrir.

Le calendrier des réouvertures

Lors d’une interview exclusive pour la presse régionale, Emmanuel Macron a communiqué le calendrier de réouverture des bars et restaurants. Celui-ci se déroulera en plusieurs phases jusqu’au 30 juin. Dès mercredi 19 mai, les restaurants et bars pourront installer leurs terrasses mais avec maximum six personnes par table. On se sentira moins pressé par le temps avec un couvre-feu à 21h. 

Pour accompagner les restaurants dans leur réouverture, la ville de Lille a mis en place un dispositif permettant la création de terrasses éphémères, y compris sur des places de stationnement, à condition de respecter 1,40m sur le trottoir pour garantir l’accès aux personnes à mobilité réduite.  Ce dispositif sera en vigueur jusqu’au 30 septembre. Pour plus d’informations, dirigez-vous sur le site de la ville de Lille.

Le mercredi 9 juin, les restaurants et bars pourront recevoir leurs clients en intérieur, tout en respectant la jauge des six personnes par table. On pourra profiter davantage de nos soirées avec un couvre-feu à 23h. 

Enfin, nous avons hâte d’être au 30 juin pour un retour à la « normale » : fin de couvre-feu et fin des limites de jauge.

Entre envies et craintes 

Les restaurants et bars sont fermés depuis six mois, l’annonce du plan de déconfinement se faisait attendre. Maintenant que nous avons des précisions sur la réouverture des terrasses dans un premier temps puis d’une réouverture totale, les restaurateurs lillois sont tiraillés entre l’envie et  l’appréhension.

« J’ai un sentiment mitigé quant à la réouverture le 19 mai. Je n’ai pas encore pris la décision d’ouvrir le 19 mai ou le 9 juin. Ayant très envie de rouvrir pour mes clients comme pour mon personnel, cela ne peut se faire sans certaines garanties étant donné les conditions d’ouverture. Les terrasses seront ouvertes avec interdiction de rentrer les clients à l’intérieur en cas de mauvais temps. La météo dans le Nord est très aléatoire et ne faisant que du frais, qu’en est-il des stocks en cas de météo capricieuse ? Une semaine à 0 client avec du personnel mobilisé ?  » témoigne Thomas Proye, gérant du restaurant l’Assiette du Marché, rue de la Monnaie.

L'assiette du maché à Lille

© J'achète à Lille

« On a hâte de rouvrir mais il risque d'y avoir beaucoup de monde. Même avec la mise en place du vaccin, cela n’empêchera pas la circulation du virus » annonce Priscilla Sholtes, gérante du KAF (Kiosque à Fraicheurs) situé près de la gare Lille Flandres. 

Une organisation plus que complexe

Pour les restaurants et bars, c’est tout une organisation qui se met en place pour assurer la reprise. Entre le respect de la distanciation entre chaque table, la limite de six personnes par table, la gestion des stocks ou encore le recrutement du personnel, plusieurs questions se posent.

« Je suis heureux de savoir que l’on va pouvoir rouvrir et commencer à reprendre notre activité après six mois de fermeture mais je suis anxieux des conditions annoncées. Il faut penser aux fournisseurs, on ne peut pas commander 1kg de viande alors qu’on ne sait pas comment va se passer la réouverture » annonce Arnaud Meunier, gérant des restaurants La Chicorée, La Place et Aux Moules de Lille.

La chicorée à Lille

© J'achète à Lille

« Nous on a une petite terrasse, la distanciation sera compliquée mais je suppose que l’on pourra s’étendre. Je vais devoir recruter de nouveaux salariés. Notre effectif ayant été réduit en fin d’année et non reconduit en janvier, j’ai besoin de deux personnes supplémentaires pour la réouverture » annonce Priscilla. (Kiosque à Fraicheurs)

Pour Emmanuel Mena, gérant de Las Tapas, la réouverture de sa terrasse devrait se faire sereinement : « Nous avons une terrasse chauffée, c’est donc plus facile pour nous d’assurer l’ouverture. On a su aussi que l’Etat nous permettrait de bénéficier encore des aides financières. Cela devrait bien se passer. On a hâte de retrouver la joie, de revoir nos clients. On est prêts pour la réouverture. » 

Rouvrir le 19 mai, bonne ou mauvaise idée ? 

Pour Thomas Proye (L’Assiette du Marché), la situation sanitaire actuelle l’amène à penser qu’il ne serait pas judicieux de rouvrir : «  Nous pouvons toujours subir un reconfinement du jour au lendemain en cas d’aggravation sanitaire locale et vu le coût et l’investissement humain d’une fermeture (1 journée au moins) et d’une réouverture (2 journées au moins), il n’y a aucune logique économique à rouvrir.  Nos fournisseurs nous indiquent qu’il faudra un certain temps pour retrouver la réactivité liée à leurs propres approvisionnements. La probabilité d’avoir du personnel contaminé à la COVID-19 ou « cas contact » reste très forte à ce jour selon les autorités sanitaires. Ainsi, étant donné mes effectifs, je n’ai pas suffisamment de « souplesse » de personnel pour assurer la continuité de l’activité dans ce type de cas.» 

Suite à l’annonce des conditions de réouverture des terrasses, les témoignages reçus montrent que ce n’est pas l’envie qui manque mais qu’il est difficile de prévoir une ouverture sereine avec tous les enjeux à prendre en compte. Nous sommes certains que les lillois seront au rendez-vous mais n’oublions pas d’appliquer les gestes barrières et les distanciations.